samedi 30 avril 2016

De la difficulté à se projeter

Ma petite fille verra le jour d'ici 10 semaines normalement. 6 au minimum.
Est-ce que je l'aime ? De tout mon coeur. Est-ce que je me régale de la sentir grandir en moi? A chaque seconde, oui. Est-ce que je me projette ? Non, pas du tout.

Pourquoi, alors que j'ai une famille que j'aime, que je l'attends de toutes mes forces et que j'ai hâte de la découvrir ? Parce que j'ai peur qu'elle arrive ici, dans un endroit où je n'ai nulle part où l'accueillir dignement.
Parce que je n'ai pas de place pour poser un petit berceau. Que je n'ai pas d'endroit où ranger ses mini vêtements. Parce que je n'ai pas d'endroit où me dire "ici, elle dormira tranquillement". Parce que je ne peux pas me dire "ici, je lui donnerai ses tétées et je m’assiérai la nuit quand elle aura besoin de moi". Parce que je ne sais pas de quoi sera fait demain, si oui ou non, ça changera.

Alors je n'ai encore acheté moi-même qu'un seul petit bonnet. Je n'ai pas son berceau, pas de quoi la recevoir. Évidemment, elle aura toujours mon cœur et mes bras. Mais tout le reste, je n'arrive pas à m'y résoudre. On m'a demandé une liste de naissance. Je n'arrive pas à la commencer. Je ne sais même pas ce dont j'ai besoin, ni ce dont j'ai envie. Je n'ai plus rien pour accueillir un bébé. Pas même un chez moi. C'est peut être bête... mais c'est pour ça que je n'arrive pas à me projeter.



J'imagine et je rêve ce bébé depuis bien longtemps, je continue de toutes mes forces. Mais je n'arrive pas à me projeter. Et j'ai peur. Peut de ne pas pouvoir la recevoir dignement. Peur que rien ne change jamais et qu'on soit au fond du gouffre sans échelle pour nous aider à remonter. J'aurais toujours de l'amour infini pour mes enfants, mais je sais aussi qu'ils ne sont pas dupes, et qu'ils savent que ça ne tourne pas rond pour moi. Il n'y a pas que pour cette petite Arc-en-ciel que je ne me projette pas. Je ne me projette pour rien, espérant chaque seconde d'avoir un mail, un appel, un courrier, qui me dira que demain, notre vie changera enfin dans la bonne direction.

Je ne me projette pas. J'attends. Parce qu'agir... que puis-je faire d'autre que je n'ai déjà fait ? Parce que prier pour un miracle, je le fais à chaque seconde qui passe. Et si quelqu'un m'entend, il prend son temps à m’exaucer. Et je m'épuise, doucement mais sûrement, et l'espoir s'éteint un peu plus de jour en jour. Déjà qu'il était faiblard au départ, je te laisse imaginer comme la lueur qu'il en reste est de l'ordre de infinitésimal...

Mais tu sais, ma toute petite Arc-en-ciel, je ne me projette pas, parce que je ne sais ni où, ni comment me projeter. Mais pas du tout par manque d'amour. Oh non, ça, tu peux en être sûre, ce n'est pas par manque d'amour. Je t'ai tellement attendu, tellement appelé par toutes les cellules de mon corps, j'ai tellement hurlé à la lune de ne pas te voir arriver... Je t'aime de tout mon cœur et ce n'est pas toi que je fuis : c'est l'inconnu qui me tétanise, m'épuise et m'angoisse...

Bonne après-midi, je t'embrasse !
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Je comprends que tu n'arrive pas à te projeter quand ma mini crotte est arrivé on avait pas beaucoup de place , certes on avais un chez nous mais il fallait qu'on déménage .. Bref se sont des moments dur à passer mais tu verras je l'espère sa sera bientôt un mauvais souvenir ���� Pleins de bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai même plus la force d'y croire...

      Supprimer
    2. Courage je ne sais pas quoi tu dire de plus ,je te bisoute fort

      Supprimer
  2. Chaudoudoux magique ��������

    RépondreSupprimer

Et toi, tu en penses quoi ?